Faire des choix en conformité pour l’équipement anti-incendie d’entreprise

Pour sécuriser vos locaux contre le risque incendie, découvrez nos conseils en ameublement et choix d’équipements adaptés (extincteurs) ainsi que des liens utiles pour compléter vos recherches.

Respecter les mesures légales de prévention et de lutte contre l’incendie

Logo Légifrance

Une prévention efficace passe par le respect des dispositions de l’arrêté du 25 juin 1980 « contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public ». Elles concernent notamment les mobiliers et aménagements, le chauffage, les installations électriques ou encore l’éclairage. Par ailleurs, le décret concernant la sécurité et la santé applicable aux lieux de travail (Code du Travail) fixe les obligations en termes de prévention et de lutte contre l’incendie.

Le site de l’INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles) est une source précieuse d’informations sur la sécurité anti-incendie. Il propose notamment un détail des règlementations, normes légales, conseils d’utilisation et de maintenance liés aux extincteurs.

Meubler et aménager un bureau selon les dispositions légales de sécurité anti-incendie

Lorsque vous meublez et aménagez vos locaux d’entreprise, tenez compte de la réaction au feu des matériaux. En France, elle est classée en cinq catégories : M0, M1, M2, M3, et M4. Les matériaux M0 sont incombustibles et les matériaux facilement inflammables sont classés M4. A chaque situation correspond une norme à respecter. Par exemple, les revêtements muraux tendus de vos locaux doivent être de catégorie M2, c’est-à-dire « difficilement inflammables ». Le plafond des escaliers protégés (dans lesquels le public est à l’abri des flammes et de la fumée) doit être de catégorie M1 « non inflammable ».

Par ailleurs, l’agencement général et le mobilier sur le lieu de travail doivent faciliter la circulation des personnes. Il faut notamment faire attention à la disposition des éléments de séparation tels que les cloisons mobiles, les rayonnages et présentoirs. Pensez à les fixer au sol pour qu’un mouvement de foule ne puisse pas les déplacer ou les renverser.

L’éclairage des locaux est indispensable pour rendre visible tout ce qui fait obstacle à la circulation. Un éclairage de sécurité est à prévoir, en cas de disparition de la source normale de lumière. Il doit permettre une évacuation optimale et éviter les mouvements de panique.

Installer un Système de Sécurité Incendie complet et adapté aux locaux

Le Système de Sécurité Incendie (SSI) d’un établissement se compose du Système de Détection Incendie (SDI) et du Système de Mise en Sécurité Incendie (SMSI). Pour un SDI efficace, installez notamment des détecteurs certifiés et en nombre suffisant. Il existe des détecteurs de fumée, des détecteurs de chaleur ou encore des détecteurs de flamme. Le Système de Mise en Sécurité Incendie regroupe tous les équipements et dispositifs permettant de sécuriser un bâtiment en cas d’incendie : le compartimentage, le désenfumage, l’extinction et la mise à l’arrêt de certaines installations ainsi que la gestion des issues. Il comprend notamment l’installation d’alarmes incendie audibles pour l’ensemble du bâtiment, avec plusieurs points de diffusion sonore si nécessaire. Idéalement, on prévoit le Système de Sécurité Incendie d’un bâtiment ou local dès sa conception.

Choisir des extincteurs adaptés aux risques identifiés

Classe extincteurs

La présence d’extincteurs est obligatoire sur les lieux de travail. Il existe des systèmes d’extinction manuels : extincteurs portatifs, mobiles ou fixes et robinets d’incendie armés. On peut aussi installer des têtes d’extincteurs automatiques à eau ou sprinklers. Ces dispositifs sont généralement posés au plafond.

La norme ISO 3941 de 2007 classe les feux en cinq catégories (A, B, C, D, F) selon la nature du combustible. Les feux de classe A sont alimentés par des matériaux solides formant des braises, ceux de classe B par des liquides ou solides liquéfiables, les feux de classe C par un gaz, les feux de classe D par des métaux et les feux de classe F par des huiles et graisses utilisées en cuisine, sur des appareils de cuisson.

Pour choisir un extincteur adapté au risque d’incendie, référez-vous aux pictogrammes qui figurent ci-contre. Le pictogramme A vous indique que l’extincteur convient aux feux de classe A et de même pour les autres pictogrammes et classes de feu. Un pictogramme en forme d’éclair vous indique qu’un extincteur est utilisable sur un feu impliquant un appareil électrique.

Choix extincteur

A chaque classe de feu correspond un ou plusieurs agents extincteurs adaptés. On utilise notamment de l’eau en jet pulvérisé, parfois avec un additif, différentes sortes de mousses et poudres, du dioxyde de carbone et des hydrocarbures halogénés (voir le tableau ci-contre pour la correspondance entre les classes de feu et agents extincteurs efficaces). Dans certaines pièces aux contenus sensibles comme les salles serveurs, on place plutôt des IEAG, Installations d’Extinction Automatique à Gaz.

Termes de recherche :

Classe de feu, classe d’extincteur, mobilier m1, pictogramme classe de feu, classe extincteur, les classe de feu, mobilier classé m1, extincteur salle serveur, les classes de feu, tableau extincteur, classe de feu extincteur, mobilier classé m3, catégorie m1 incendie, classe des feux, classe du feu, classes de feu et extincteurs, classes de feux, les agents extincteurs, les classes de feu et les extincteurs, les différents extincteurs, logo legifrance, pictogrammes classes de feu, type d’extincteur, agents extincteurs, choix extincteur.

Dossiers annexes :